1.Comment je suis arrivée à vouloir enfin être MOI aprés un burn out.

Tout d’abord , merci à Ellerutan ,une autre blogueuse 😉 de m’avoir suggéré de parler de mon cas personnel , c’était une très bonne idée … En espérant que d’autres puissent s’y retrouver et avancer dans cette voie qui est celle de tous .☀️
Comme je l’ai expliqué dans l’article  » qui suis-je « , à l’âge de 29 ans j’ai vécu une première grosse remise en question professionnelle … Suite à une grosse déception professionnelle où je m’étais donnée au du 3000% pour récolter quoi ? Rien du tout à part  » tu n’es pas encore prête  » . Aprés une année à réfléchir j’ai repensé à ce que je voulais faire adolescente : esthéticienne … Entre autre …Je me suis donc lancée dans cette réorientation à fond , j’ai même pris un mi-temps pour mettre toutes les chances de mon côté . Heureusement mon conjoint m’a toujours soutenu , dans tout ce que je lui inventais 😄 .

J’ai obtenu mon diplôme haut la main et l’objectif était donc de me lancer à mon compte … Même pas un an aprés j’ouvrais mon propre institut . J’étais très motivée !! Le bouche à oreilles à très vite fonctionné et mon emploi du temps s’est vite rempli . J’avais conservé mon mi- temps pour être sûre d’avoir des rentrées suffisantes . Les clientes se sont rajoutées les unes après les autres , je faisais des longues journées … Malheureusement en Belgique rien n’est fait pour aider les indépendants , on est taxé et sur-taxé … Je devais garder mon mi-temps absolument tant que c’était possible . Je faisais donc en tout du 60 h / sem ( les 2 jobs confondus ) … Il va sans dire que je voyais peu mes enfants 😞 … Mon conjoint et mes parents s’occupaient d’eux sans sourciller, ils savaient que ça n’allait plus durer , que j’allais quitter mon job de salariée prochainement . Aprés 2 ans d’ouverture , je commence à sentir la fatigue s’installer , je ne faisais plus rien pour moi afin de garder un maximum de temps pour les clientes . 6 mois plus tard je suis de plus en plus épuisée mais bizarrement je tiens , donc tant que je tiens c’est bon ! J’ai même décidé de la date d’arrêt de mon job , encore 4 mois … Je m’encourageait au décompter les mois !! J’y étais presque .

Puis 3 mois avant cette démission , voilà que je me rends compte que cette vie d’indépendante n’est pas faite pour moi , je suis bcp trop stressée pour ça , angoissée … J’étais à bout de nerfs en fait et c’étaient mes proches qui en faisaient les frais . Donc du jour au lendemain j’ai décidé d’arrêter l’institut et non mon job de salariée .

Sur le coup je me suis sentie soulagée , comme un poids en moins sur les épaules !! Puis je l’annonce à mes clientes , ça ne fut pas facile car elles étaient devenues des clientes /amies 😞 et ce que je faisais là était très égoïste … Moi qui me faisais toujours passer aprés tout le monde , c’était tellement nouveau mais en même temps un immense soulagement … Car j’avais perdu 7 kg  » sans rien faire  » , j’étais tirée et squelettique ….Un jour ou deux aprés , je me suis retrouvée devant une cliente ( qui n’était venue qu’une fois ) et qui ne revenais que parce que je liquidais mes produits à 50% , il n’y avait que ça qui l’intéressait , elle ne montrait aucune compassion … Ca m’a véritablement choquée , j’ai craqué à ce moment précis et j’ai annulé 1 semaine de rdv ( moi qui , même fiévreuse , continuait à travailler sans que personne ne s’aperçoive de rien , là c’était vraiment le trop – plein !!) . Mon médecin m’a prescris des anti-dépresseurs … J’en ai pris 1 pour faire  » plaisir  » à mon compagnon , car moi je suis plutôt médecines douces … Et là c’était l’horreur , j’étais crispée de l’intérieur mais d’une force !! Mes enfants ne comprenaient pas ce qu ils m’arrivaient , moi qui était plutôt un coup de vent , ici j’étais une larve des le canapé . 😞 . J’ai donc décidé d’arrêter ces médicaments et me tourner vers les huiles essentielles . J’ai utilisé le mélange expliqué dans l’étape 3 de mes articles , ça m’a beaucoup aidé … En goupillant ça  à une visite en urgence chez mon homéopathe et mon kinesiologue ! J’ai repris mon mi-temps de salariée aprés 10 jours et j’ai encore énormément épuré mon agenda jusqu’à la fermeture définitive de l’institut 1mois et demi aprés . Malgré les angoisses qui faisaient partie de mon quotidien , de l’extérieur j’étais mieux … Je savais que cet état n’était pas arrivé du jour au lendemain , donc il faudrait aussi du temps avant que je sois mieux … Ce burn out m’a aidé à me faire prendre conscience que j’avais été trop loin dans la négation  de mes émotions … La suite allait changer ma vie !! 🙏

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s