L’alimentation consciente , encore une étape nécessaire pour récupérer son propre pouvoir 🍅🍆🍐

Rappellez-vous ce tableau qui vous explique clairement ce qui fait élever votre vibration et ce qui vous la fait baisser :

IMG_5285

Entre parenthèses , je remercie vraiment la personne qui a réalisé ce tableau , que nous pouvons tous imprimer afin d’avoir constamment sous les yeux ces details pour nous faire avancer !!  😉 . J’ai déjà parlé de la pensée positive , s’éloigner des personnes toxiques, de la méditation, du pardon … quand on travaille déjà à tout ça , le problème de l’alimentation se pose naturellement.

Qu’est ce que je mange ? Qu’est ce que ça m’apporte ? Est ce que cette alimentation est vraiment bonne pour moi ? Est ce que l’homme est réellement un omnivore ?

En surfant sur internet je suis tombée sur un article très complet rédigé par une future médecin ( lien ici ) dont je vais vous remettre un  bel extrait ci-dessous… je vous préviens, elle n’y va pas par 4 chemins et vous explique clairement la triste réalité de ce qu’il se trouve dans vos assiettes … :

« 

Je ne sais pas si vous vous êtes déjà questionné sur la manière dont se retrouvent les animaux dans nos assiettes, mais la réalité à laquelle j’ai été confrontée m’a laissée totalement perplexe. En tant que futur médecin, j’ai été vraiment choquée des conditions d’hygiène déplorables qui entourent la transformation des animaux en cadavres puis en viande emballée dans les abattoirs. N’hésitez pas à vous renseigner et à rechercher des vidéos sur internet pour vous faire votre propre opinion. Pour ma part, médicalement voici ce qui m’a perturbée :

– les animaux que nous mangeons sont MALADES : la quasi-totalité (plus de 95%, voir les références pour plus d’informations) des animaux proviennent d’élevages intensifs, ce qui rend la notion de suivi vétérinaire illusoire. Regardez quelques vidéos (Earthlings par exemple) et vous verrez que ce que l’on vous sert, ce sont des animaux qui souffrent au choix, d’ostéoporose, d’abcès, de septicémies, de fractures ouvertes, de plaies suintantes, de malnutrition ; en d’autres termes, de maladies pour lesquelles vous seriez hospitalisé si vous les aviez. Si on vous disait : cette vache a de la fièvre, une plaie qui suinte avec quelques mouches qui y ont pondu leurs œufs, mais ne vous inquiétez pas on vous la nettoie, on vous la prépare et vous n’y verrez que du feu ! Vous le mangeriez, votre steak saignant ? Moi non, notamment car il ne faut pas rêver, les protéines de l’inflammation, de la maladie, vont se retrouver dans votre corps, et à partir de là, qui sait quelle réaction va avoir votre système immunitaire, quelles interactions vont se faire par la répétition des contacts entre animaux malades et vous durant toutes ces années de régime omnivore ? Et pour finir, quel genre de maladie cela va-t-il créer en vous, au bout de 20 ans, 30 ans ou demain si votre intestin ne réussit plus à gérer l’infection ? Serez-vous la prochaine victime d’une bactérie telle que Escherichia coli, Listéria ou bien d’autres qui font régulièrement la joie des médias ?

cochon malade

– En comptant sur la chance et en estimant que l’animal n’est pas -trop- malade, la chaîne automatisée de l’abattoir aura tôt fait de le contaminer. Les animaux sont souvent trempés (une fois morts ou à demi, car contrairement à l’idée que l’on s’en fait les animaux ne meurent pas toujours) dans des cuves de chlore afin de tuer les bactéries qui pourraient s’y trouver. Sauf que, les contrôles bactériologiques effectués par la suite, montrent que ce bain contamine encore plus la viande, car les conditions d’hygiène sont totalement absentes (imaginez les 3 millions d’animaux tués quotidiennement en France qui passent tous par le même bain, un peu de chlore ne sert à rien !). Par la suite, il arrive que les animaux n’aient plus le goût de la viande, et comme le goût du chlore, ce n’est pas très vendeur, les animaux peuvent être trempés dans des « bouillons de volaille » histoire que le goût soit restauré.

abattoir

– Côté nutrition, n’oublions pas que ces animaux dits «d’élevage » ne consomment pratiquement jamais pour ne pas dire jamais leur nourriture naturelle et ce, même si il y a une belle étiquette avec une prairie et des animaux/poules etc. collée sur l’emballage. Et si quelques vitamines se trouvent dans leur chair, c’est uniquement car ont les a supplémentés à l’aide de médicaments ; pas très naturel tout ça et… forcément carencé. Les animaux que nous consommons sont donc très mal nourris et très peu nutritifs pour l’homme en « bonnes choses » utiles pour le corps. Sachant que ce que nous mangeons, est le reflet de ce que notre nourriture « a eue à manger », nous serons surtout composés de graisses et d’additifs en tout genre. Si les poules mangent des farines OGM ou issues d’animaux morts broyés ; nous mangeons la même chose ! Et pour notre organisme, quelle que soit la sauce appétissante qui recouvre nos protéines animales, notre corps ne s’y trompe pas, il fait la différence et surtout, il ne trouve pas ce qui lui est utile pour construire des cellules efficaces, en bonne santé.

– De la même manière, les animaux sont quasiment tous supplémentés en pesticides et antibiotiques pour accélérer leur prise de poids ; en d’autres termes, on leur donne ces molécules pour les rendre obèses et pouvoir en vendre plus au poids. Pour comparaison, un végétal qui a également été soumis à un traitement par pesticides au cours de sa croissance contiendra toujours environ 12 fois moins de pesticides en quantité que des protéines animales ; notamment car les plantes ne peuvent pas fabriquer de cellules graisseuses pour stocker tous ces produits chimiques. En consommant des protéines animales, inévitablement, vous allez stocker à votre tour, les pesticides, antibiotiques, hormones et autres molécules nocives dans vos propres cellules graisseuses (adipocytes).

Que risque notre corps ?
Côté santé au quotidien, de plus en plus d’associations inquiétantes sont mises en évidence. Malheureusement, ceci ne concerne pas le programme actuel de la formation des futurs médecins et à première vue, ce ne sera pas le cas avant au moins 15 ans. De ce fait, la majorité des médecins ne sont même pas au courant de ces découvertes, puisque « non rentables » pour beaucoup d’acteurs de l’économie de la santé. Et pourtant, depuis des années des liens et des preuves ont été retrouvés entre :

cancer et protéines animales : les végétariens ont un taux de cancer entre 30 et 50% inférieur aux omnivores [1]. Pour l’expliquer, quelques pistes ont été trouvées, comme le fait que les végétariens aient un taux de cellules “natural killer” deux fois plus élevé que les omnivores (ces cellules s’occupent de détruire les cellules anormales comme les cellules cancéreuses).

ostéoporose et produits laitiers/protéines animales : les pays où les populations ne consomment pas de produits laitiers sont ceux où l’ostéoporose n’existe pratiquement pas. De la même manière, les protéines animales provoquent une augmentation de la perte de calcium dans les urines (calciurie), ce qui favorise encore plus la survenue d’une fragilité osseuse et d’une ostéoporose.

cholestérol et protéines animales : supprimez les protéines animales, vous n’aurez plus de cholestérol ! (hypercholestérolémie). Les végétaliens (pas de viande/poisson/crustacés ni dérivé animal tel que produits laitiers/oeufs), n’ont jamais de surplus de cholestérol, tout simplement car le cholestérol provient uniquement des produits animaux, quels qu’ils soient.

produits laitiers (ce sont aussi des protéines animales !) et migraines

produits laitiers et infections ORL à répétition (rhumes, sinusites, bronchites, angines).

protéines animales et maladies auto-immunes

produits laitiers et allergies

Une des choses fondamentales à comprendre c’est qu’il faut remplacer les protéines animales par des protéines végétales et non pas se contenter de les supprimer. Sinon, c’est là que vous risquez soit des carences, soit une dénutrition (qui se caractérise par une perte de poids trop rapide comme dans certains régimes amaigrissants).

Si vous consommez quotidiennement chacune de ces catégories, vous ne risquez pas de carence, ni en fer, ni en calcium, ni en une autre molécule. La seule carence, que vous pouvez développer au long terme (après plus de 4 ans de régime sans AUCUNE protéine animale), est une carence en vitamine B12 ; mais elle n’est pas systématique et votre médecin peut facilement la dépister. Si cela vous inquiète, consultez le site de l’AVF (association végétarienne de France), une documentation établie par des médecins sur ce point particulier est disponible pour vous rassurer.

En repartant sur les molécules nécessaires à nos cellules pour bien vivre, vous allez trouver dans les aliments suivants des :

protéines = légumineuses (et céréales complètes voir point suivant) c’est à dire, lentilles, pois chiche, haricots, soja…

glucides = les céréales surtout comme le riz, le quinoa, le sarrasin, la semoule, le millet, les pommes de terre, les patates douces, les topinambours, le manioc, le blé (attention aux intolérants au gluten)… Préférer les céréales complètes pour une plus grande richesse en protéines (dans le germe), vitamines et minéraux.

lipides = noix et fruits à coque comme les amandes (riches en calcium également), noisettes, graines de tournesol, de sésame, de lin (riches en omega3)

vitamines = fruits et légumes quasiment “à volonté”, graines germées, et tout le reste des aliments mais présent en quantité moins importante

minéraux = idem vitamines

eau à volonté

Pour remplacer les laitages, il existe des yaourts de soja nature ou aux fruits, des “fromages” végétaux existent mais sont difficilement trouvables en France ; si vous aimez cuisiner, vous pouvez les fabriquer vous-même [lien]. Pour le lait, une fois de plus, des laits végétaux sont commercialisés ; de soja, d’amande, de riz.

Pour le beurre, sachez qu’il existe des beurres végétaux vendus même en supermarchés, ou sinon, la purée d’amande remplace avantageusement le beurre en tartine (mixer longtemps des amandes jusqu’à ce qu’un dépôt d’huile d’amande se forme, conserver au sec) ; pour la cuisine, les huiles végétales sont à votre disposition.

végé2

Pour être sûr de ne pas faire d’erreur, vous donner des pistes ou vous rassurer, faites une fois encore un tour sur le site de l’AVF, les régimes végétariens et végétaliens y sont expliqués en détail avec des informations médicales et pratiques plus détaillées. Leur guide pour les débutants est vraiment bien fait.

Au final nous avons à l’heure actuelle foule d’arguments médicaux en faveur de l’exclusion des protéines animales dans la nourriture humaine, sans compter l’impact écologique et économique que permettrait l’abandon de la consommation d’animaux et dérivés. Certes, il y a le goût de la viande, du lait ou bien des œufs que nous aimons particulièrement ; mais ce goût là, que nous apprécions à peine quelques minutes, vaut-il une vie entière de maltraitance animale puis d’abattage ? Et pour nous, ces quelques minutes de goût, valent-elles toutes les maladies auxquelles nous nous exposons ? Valent-elles ces milliards d’euros gaspillés à chercher des médicaments pour gérer les conséquences… alors que la vraie solution, la prévention, est à la portée de chacun d’entre nous ?

Pour moi, la question ne se pose plus. Et pour vous ?                                                                                             

 

végé3

site internet en lien avec cette pyramide : ici

Pour revenir à notre taux vibratoire dont je parle assez souvent , vous avez bien compris maintenant que la bête qui a été tuée n’a pas toujours été bien traitée ou nourrie et que ses conditions de mort sont tout sauf respectueuses pour cet animal 😦 , que l’animal ressent des choses , ressent si on la torture , si on lui tranche le ventre … donc l’animal est en stress évident ( donc il vibre très bas à ce moment là)  , n’oublions pas que c’est un être VIVANT comme vous et moi ! Cet animal subit donc un traumatisme non négligeable qui va se répercuter sur chacune de ses cellules et donc son ADN. Aussi , ce morceau de viande mort va commencer son processus de décomposition (c’est la suite logique à la mort d’un être vivant ) , les cellules de l’animal vont donc se passer le mot afin de décomposer l’animal . Mais si vous mangez cet animal et donc ces cellules qui se décomposent , il y a de fortes chances que les cellules ayant reçu le message « on se décompose » , aillent se loger à un endroit de votre corps , « contaminent  » vos cellules saines et vous créent ainsi des cancers par exemple ou d’autres maladies à répétition .

Donc comment voulez-vous vibrer haut si vous ingérez presque exclusivement des aliments ayant une très basse vibration ? … On devient ce qu’on mange , cette phrase n’existe pas pour rien 😉 .

Nous n’avons évidemment pas le problème avec les végétaux car les végétaux sont vivants (parce que les aliments crus sont riches en enzymes, vitamines et autres substances biologiques . )

Les végétaux sont reliés à la terre et donne possède une très haute vibration , qui va donc naturellement impacter sur la nôtre ! 🙂 Vous serez beaucoup moins stressés, malades et vous perdrez vos kilos superflus !

Voici une vidéo qui démontre par A+B que l’Homme est un herbivore 😉 , et la traduction ci-dessous , de cet article , qui le prouve encore …

 

11402708_1586835754903254_6105380423680956579_o

 

Quand on sait tout ça , il est presque impossible de consommer comme « avant  » , ou alors on se met de solides oeillères … après vient la question du « pourquoi » et là on découvre tout bonnement qu’on se fait manipuler de tout côté … le principal est de ne pas être dans le déni de la réalité et de faire ses choix en conscience . Cela peut être un choc pour certains , pourquoi on nous ment? on nous invente n’importe quoi ? pourquoi on veut nous rendre malade ? pour l’argent tout simplement … nous sommes dans une société matérialiste qui n’accorde que de l’importance au matériel et  de moins en moins à l’humain . Il faut juste le savoir et se dire « j’arrête d’être le dindon de la farce ! »  Donc éteignez votre télé ou tous les médias existants qui ne sont là que pour vous vendre leurs produits . Le journal télévisé ne nous apporte des infos que pour nous mettre dans la peur et donc vibrer bas  (et donc ne pas écouter nos intuitions , et tomber malade ) . Faites vos choix après vous être renseigné sur internet de tous les aspects possibles  que ce soit sur l’alimentation , les vaccins, les médicaments chimiques …. N’écoutez pas aveuglément les médias , et même la majorité des médecins malheureusement , car eux aussi écoutent les sociétés pharmaceutiques … 😦

Reprenez votre POUVOIR !!! Toutes les informations sont sur internet , il faut faire l’effort de la recherche évidemment , mais dites -vous plutôt pourquoi est ce que les médias nous cachent la vérité ? alors que tout est là …

 

à bientôt ,

Gwenaëlle 🙂

Publicités

3 réflexions sur “L’alimentation consciente , encore une étape nécessaire pour récupérer son propre pouvoir 🍅🍆🍐

  1. Pingback: Quand le hasard vous fait avancer ce sont les synchronicités ! | Être enfin soi, par la messagère de l'âme

  2. Pingback: L’analyse des jugements portés sur les autres , encore un moyen pour se libérer ! | Être enfin soi, par la messagère de l'âme

  3. Pingback: Car 7 milliards d’êtres humains c’est plus fort que quelques dirigeants … alors questionnez-vous et AGISSEZ MAINTENANT ! | Être enfin soi, par la messagère de l'âme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s